Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 18
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Tests sérologiques en pharmacie : Véran n'y est pas opposé (QDM Santé)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans Informations Legales

 

 


 

 

 

 

 

 

 

lire en ligne l'article   

 

 

Et dire qu'on nous a fait croire  et brandi une  réforme avec l'accréditation  qui devait permettre au biologiste d'assurer le suivi du patient,

introduisant la profession dans la modernité sanitaire avec un  biologiste au centre du système de santé !

Et voila que les pharmaciens d’officine derrière leur comptoir auraient le droit de pratiquer la sérologie.

Dans quelles conditions ? Salle dédiée ??

 

Question habituelle : les syndicats institutionnels vont-ils réagir?

 

 Bien sûr  l'urgence sanitaire n’est pas  là, mais le maillage des laboratoires n'est-il pas, théoriquement, largement  suffisant pour assurer un dépistage massif, en particulier dans les grandes villes ? À moins que la transformation financière  de la profession l’empêche d'assurer l'ampleur de ce dépistage dans le cadre de sa mission sanitaire… 

 

 

Tests sérologiques en pharmacie : Véran n'y est pas opposé

 
  • véran
PhaniSanté Olivier Véran s’est montré ouvert à la possibilité de réaliser les tests sérologiques du Covid-19 en pharmacie. Une demande des officinaux qu’il va examiner « avec la plus grande attention ».

Interrogé par « Le Quotidien » à l’issue de son point presse lundi soir, Olivier Véran n’a pas affiché d’opposition à la réalisation des tests sérologiques par les pharmaciens. « Depuis le premier jour de cette crise, à chaque fois que j’ai été interpellé par des professionnels de santé, nous avons toujours examiné la demande et, sauf rares exceptions justifiées, j’ai toujours donné un accord, et un accord rapide », a tenu à rappeler le ministre de la Santé, en citant notamment l’autorisation de fabrication de solutions hydroalcooliques par les pharmaciens. S’il souligne que « la question des tests sérologiques relève surtout de notre capacité à disposer de ces tests », il ajoute que certains dispositifs « sont bientôt matures » et que l’État va pouvoir en commander et en distribuer. « Les réseaux de distribution pourront éventuellement associer les pharmaciens : je regarderai ça avec la plus grande attention. » Une position qui demande donc à être prochainement confirmée, mais qui ouvre la voie des possibles.

 

Cette proposition de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) du 26 mars dernier, soutenue depuis par la Chambre syndicale des groupements et enseignes Federgy, ferait du pharmacien « un maillon essentiel » de la stratégie de dépistage lors de la sortie de confinement. « L’officine apparaît comme étant un lieu où peuvent se mettre en place ces tests et surtout leur suivi, explique en effet Laurent Filoche, président de l’UDGPO. Nous sommes en mesure de remettre aux patients le résultat de ces tests et de faciliter le travail de nos biologistes. Nous pouvons aussi, de manière fiable et sécurisée, alimenter le dossier médical personnalisé pour que le suivi du patient se fasse conformément à la législation en vigueur. »

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
 


Posté le:Mercredi 08 avril 2020 @ 09:58:05       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 08-04-2020 15:46

Une honte ! Les officinaux pratiquent déjà la vente de tests HIV, glycémie, cholesterol, grossesse et j'en passe alors qu'on impose aux laboratoire de biologie médicale des locaux standardisés, du personnel qualifié, du matériel, des réactifs et des contrôles internes et externes approuvés et une accréditation très rigoureuse !
La France marche sur la tête !

Anonyme
721  

  Posté : 09-04-2020 05:41

Il n'y a plus rien à attendre d'une profession qui a accepté sa mise en vente...

Anonyme
721  

  Posté : 09-04-2020 06:31

Après le rachat de la biologie médicale par les groupes financiers,voici une nouvelle phase dans le démantèlement tranche par tranche de ses attributions, pour rentabilité maximale .
Comment ?
D'abord exclusion de toute innovation et élargissement de son champ d'action qui lui permettrait d'être plus lisible et appréciée des patients, comme la vente d'alcool gelifie et tests rapides, vaccination où la déclaration de violences conjugales (que peuvent faire les pharmacies maintenant).
Ensuite exclusion des biologistes de liste de prioritaires en cas de pénurie de carburant où de catastrophe sanitaire comme avec le coronavirus.
Enfin, le glissement d'un maximum de tests vers les pharmacies d'officine où les prix seront libres et donc plus de rentabilité.

Prochaine étape: vraisemblablement plus du tout de biologistes dans les laboratoires, remplacés par d'autres professions sous payées, avec le prétexte qu'il n'y a plus assez d'étudiants qui choisissent cette filière.Et on les comprend...

Anonyme
721  

  Posté : 10-04-2020 09:30

Citation : Anonyme 

Il n'y a plus rien à attendre d'une profession qui a accepté sa mise en vente... 

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1179 seconde(s)