Sondage
Trouvez-vous normal ou scandaleux que votre confrère voisin juge votre capacité à exercer ?
 Je trouve cela normal
 Je trouve cela scandaleux
 Je suis sans opinion

  Results, Résultats

  • Votes : 757
  • Commentaire(s) : 4
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Analyses médicales : nouvelle passe d'armes entre le géant Cerba et les syndicats de biologistes ( la tribune.fr)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

 

cliquez ici pour lire l'article en ligne

 

 

Interviewée par La Tribune, le 9 mai, Catherine Courboillet, présidente du gant de la biologie médicale, avait confirmé que Cerba allait se défendre sur le terrain juridique.Je ne peux pas laisser la réputation du groupe Cerba et de tous les biologistes qui font vivre le groupe être ternie.Interviewée par La Tribune, le 9 mai, Catherine Courboillet, présidente du gant de la biologie médicale, avait confirmé que Cerba allait se "défendre sur le terrain juridique"."Je ne peux pas laisser la réputation du groupe Cerba et de tous les biologistes qui font vivre le groupe être ternie". (Crédits : Reuters)Le Syndicat des biologistes a indiqué que Cerba a fait saisir par des huissiers des documents de l'organisation "pour alimenter une future action contentieuse" contre celle-ci. Le Syndicat des jeunes biologistes médicaux a annoncé à La Tribune avoir également fait l'objet d'une saisie. Les deux syndicats dénoncent des tentatives d'intimidation. Ils avaient saisi la justice en avril, accusant le grand groupe d'analyses médicales de ne pas respecter l'indépendance des biologistes médicaux. Ce dernier s'était alors dit prêt à répliquer fermement "à une demande judiciaire dénuée de tout fondement sérieux".

La guerre entre les syndicats de biologistes médicaux et Cerba, géant des analyses médicales au chiffre d'affaires annuel de 630 millions d'euros, s'emballe. Mardi 2 juin, le Syndicat des biologistes (SDB) avait accusé dans un communiqué le groupe, "muni une ordonnance" d'avoir "fait intervenir des huissiers" pour "saisir des documents soi-disant destinés à alimenter une future action contentieuse du groupe Cerba", "au siège parisien du Syndicat des biologistes (SDB) mais aussi dans le laboratoire de biologie médicale de son président, François Blanchecotte".

Pour rappel, le Syndicat des biologistes (SDB), le Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM) et le Syndicat des laboratoires de biologie clinique (SLBC) ont lancé une action en justice contre Cerba, il y a trois mois, l'accusant de ne pas respecter l'indépendance des biologistes médicaux, censés détenir plus de 50% des droits de vote et du capital des laboratoires médicaux, en vertu de la loi, comme nous le révélions, le 30 mars. "L'action est toujours en cours, nous n'avons pas encore de date d'audience. C'est une procédure longue",explique Lionel Barrand, interrogé par La Tribune.

Le président du SJBM a confié à La Tribune vendredi 9 juin, avoir également fait l'objet d'une "saisie de 2.500 documents et mails le 30 mai, au siège syndicat et dans son  "laboratoire personnel". Contacté par La Tribune, Jean Philippe, président du SLBC assure quant à lui ne pas avoir, pour le moment, fait l'objet de saisie. "Je ne sais pas vraiment pourquoi. Peut-être parce que nous n'avons pas de siège et que je suis à la retraite", fait-il valoir.

Une "Action d'intimidation", selon les syndicats professionnels

L'intervention est légale. Mais Lionel Barrand estime que "des documents n'ayant rien à voir avec l'affaire Cerba ont été saisis" dont "des échanges avec le ministère de la Santé, et des documents sur le syndicat". Le président du SDB avait quant à lui évoqué à l'AFP des saisies de documents comme la comptabilité du syndicat ou ses listes d'adhérents.

"Les documents sont sous séquestre pour le moment. Nous n'allons pas nous laisser faire. Notre objectif est que le groupe Cerba n'y ait pas accès", continue Lionel Barrand.

Plus largement, les deux syndicats estiment qu'il s'agit d'une "action d'intimidation du groupe""Je suis solidaire des deux autres syndicats, nous ne comptons pas nous laisser intimider", dit le président du SLBC. "La violence est inattendue. On ne laissera pas cette procédure de Cerba réduire les syndicats au silence", lance encore Lionel Barrand.

"Apporter par toutes voies de droit une réplique ferme"

Interrogé par La Tribune, sur ces "saisies", Cerba répond ne pas "souhaiter commenter ce point". Le groupe a toutefois rappelé :

"Comme nous l'avons indiqué dans un communiqué de presse en date du 3 avril dernier, à la suite de l'action en justice engagée devant le Tribunal de Grande Instance de Pontoise conjointement par trois syndicats de biologie médicale, notre Groupe s'est réservé [le droit, NDLR] d'apporter par toutes voies de droit une réplique ferme tant sur le fond que sur la forme à une demande judiciaire dénuée de tout fondement sérieux.

Cerba assure "avoir toujours veillé à exercer ses activités dans le plus strict respect des réglementations en vigueur". Et ce, "tout en garantissant l'indépendance des biologistes médicaux qui exercent en son sein et qui ont choisi de s'associer au groupe au cours des dix dernières années".

Interviewée par La Tribune, le 9 mai, Catherine Courboillet, présidente du gant de la biologie médicale, avait confirmé que Cerba allait se "défendre sur le terrain juridique"."Je ne peux pas laisser la réputation du groupe Cerba et de tous les biologistes qui font vivre le groupe être ternie", avait-elle ajouté.



Posté le:Samedi 10 juin 2017 @ 12:17:06       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent

Temps : 0.3702 seconde(s)