Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 18
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

09 72 41 57 73 pour témoigner et alerter contre l'expropriation par le COFRAC et les ARS au 31 Octobre
 |  Auteur: admin
Rechercher dans Informations Legales

09 72 41 57 73

(Coût d’un appel local)

C’est le numéro que nous mettons à la disposition de tous nos confrères qui sont en difficultés et menacés par le COFRAC et les ARS dans le cadre de l’arrêté de 2012.

Agissez, n ’hésitez pas à appeler et témoigner nombreux, même anonymement, à ce numéro qui va nous permettre de relayer la situation et de pointer tous ceux qui ont des problèmes .

Bien sûr nous vous engageons à nous adresser aussi un mail évoquant par écrit votre situation à  : sbioprat@gmail.com

Mobilisez-vous et alertez entre autres, le  journal « le canard enchaîné » (redaction@lecanardenchaine.fr  en précisant sur votre mail à l’attention d’isabelle barré) et « médiapart » (fabrice.arfi@mediapart.fr et  mathieu.magnaudeix@mediapart.fr) sur ce qui se passe autour de la réforme de la biologie, l’expropriation via  le COFRAC avec les ARS et tout ce  qui tourne autour…

 

Il y aura à Paris le samedi  9 novembre une réunion sous l’égide de l’UMFL  (Union française pour la Médecine Libre)  regroupant toutes les professions de santé avec présence médiatique importante, qui sera l’occasion de venir  alerter sur le processus de destruction et d’infantilisation de notre profession .

Nous vous indiquerons le lieu d’ici là sur notre site, et celui de l’UMFL et bien sûr il faut y venir nombreux ce jour-là .

N’hésitez pas à nous suivre sur FB groupe « touchepasamonlabo » (tapez exactement comme écrit) qui regroupe plus de 3100 personnes et bien sûr celui des pigeons de la santé qui nous relaie et TWITTER « bioencolere ».

Bien entendu, alertez via vos réseaux personnels FB et TWITTER.

 

 

 

www.bioprat.com



Posté le:Mardi 15 octobre 2013 @ 21:03:47       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 17-10-2013 11:27

Nous souscrivons tous à l'exigence de la qualité.Mais c'est à cause de l'amalgame qualité-accreditation , que la loi a été votée.
Les politiques ont ils lu la norme ? Non. Ils ont voté sans savoir.
Or l'accréditation , c'est de la qualité totalitaire.
Laissons la norme faire des heureux , mais laissons aussi des Biolo-
-gistes "normaux" faire de la biologie de qualité sans la norme, comme dans les DOM.
Si au nom de la norme, si au non à la norme, on ferme des labos, alors le gouvernement aura tout faux. On n'inverse pas la courbe de
chomage en détruisant des emplois, on ne gagne pas (des elections)en
ayant tout faux.

Anonyme
721  

  Posté : 17-10-2013 11:35

Nous souscrivons tous à l'exigence de la qualité. Mais c'est à cause de l'amalgame qualité-accréditation que la loi a été votéé.
Les politiques ont ils lu la norme ? Non.
Ils ont voté sans savoir.
Or l'accreditation , c'est de la qualité totalitaire.
Laissons la norme faire des heureux , mais laissons aussi des
Biologistes "normaux" faire de la biologie de qualité sans la norme , comme dans les dom tom.
Seuls les pays (esprits ) totalitaires ne connaissent qu'une norme.

Anonyme
721  

  Posté : 18-10-2013 19:37

les normes industrielles et l'accréditation ne sont pas synonymes
de qualité: tous les délais sont augmentés, on perd du temps de tous les côtés pour détruire la qualité,et les prélèvements, les patients, les médecins attendent...on écrit des inepties,et que de temps perdu inutilement! les sites ferment de plus en plus tôt....la gestion de l'urgence va devenir problématique,on laisse de côté les jeunes biologistes, et tout cela pour quoi? pour de l'argent, c'est tout!
l'unique motif: l'argent!

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1255 seconde(s)